logo diocèse

ECHO ...

de la journée diocésaine de pastorale scolaire

15 Novembre 2018 au Collège Saint-Augustin à Enghien

Journée diocésaine Enghien Journée diocésaine Enghien Journée diocésaine Enghien Journée diocésaine Enghien Journée diocésaine Enghien

(Découvrez toutes les traces de la journée ICI)

Près de 80 personnes (équipes de direction, professeurs, personnes engagées à divers titres dans le monde de l’enseignement…) se sont rassemblées, le jeudi 15 novembre 2018, pour évoquer la mission de l’école chrétienne, dans le contexte des multiples réformes pédagogiques qui sont en train de bousculer nos rythmes scolaires bien établis.

Comment accueillir avec bienveillance ces changements en cours et les envisager comme une opportunité pour retrouver les fondements de la vision éducative propre à l’enseignement catholique ? Loin de se limiter à quelques activités et d’être un secteur « à part » réservé aux professeurs de religion, la pastorale est un état d’esprit, une véritable posture, visant à (re)donner du souffle, un sens, une âme à l’ensemble de la communauté éducative. C’est, en effet, tout le personnel enseignant qui est appelée à faire vivre le projet d’établissement et à veiller à la croissance en humanité de chacun(e), à la suite de Jésus de Nazareth, en qui - nous le croyons – nous pouvons découvrir une humanité pleinement déployée.

Un des fruits de cette rencontre est la compilation des « perspectives d’avenir pour la pastorale scolaire », un questionnaire complété par chacun des participants et dont les résultats constituent une mine précieuse d’informations au sujet des attentes, des projets, des difficultés rencontrées dans chaque école. C’est qu’il n’y a pas « une » bonne façon de vivre la pastorale : chaque école a son vécu et ses particularités, et l’important est de trouver la porte d’entrée la plus adaptée à son histoire et son contexte.

Une des questions concernait les points forts, les souvenirs positifs dans le cadre de la pastorale scolaire. Voici quelques réponses glanées çà et là :

Esprit d’équipe/soutien de la direction

  • tout ce qui a été organisé jusqu’à aujourd’hui, en équipe.
  • les membres de la pastorale sont motivés par leur « mission ». Ils ne se démobilisent pas
  • les réunions d’équipe et ses questionnements (axe annuel, fil conducteur…)
  • l’esprit d’entraide et de fraternité qui émerge au cours de l’élaboration des projets
  • une équipe, réflexion à partir de cette année avant l’action
  • une force intérieure, l’envie d’insuffler l’esprit chrétien. Des collègues qui nous soutiennent, s’enrichir avec eux et nos élèves et grandir sur notre chemin d’humanité - travail d’équipe où chacun trouve sa place
retour en haut haut

Solidarité

  • l’investissement des élèves pour une cause, une action de solidarité. Les voir acteurs et se sentir acteurs
  • le soutien à diverses actions (opération « oranges », Action Damien, Iles de Paix)
  • récolte de vivres pour les démunis, Le partage, le regroupement autour de buts communs.
  • des liens concrets avec des personnes/écoles dans le besoin (parrainages, dons…)
  • l’organisation d’activités caritatives, les déjeuners solidaires

Recherche spirituelle/intériorité/célébrations

  • les retraites organisées, marches de la pensée positive
  • des célébrations de Noël, des retraites (Taizé, itinérantes en Ardennes, de classe…)
  • journée de ressourcement dans un lieu de prière, à la demande des élèves.
  • dans le spécialisé : messes (Noël, Pâques, profession de foi, confirmation…) Les élèves semblent satisfaits, grande motivation
  • proposer un temps « fort », joyeux, arrêter le rythme
  • la marche de Pâques, les animations d’Avent et de Carême. Les thèmes-années qui deviennent le 1er chapitre de mon cours.
  • la journée de réflexion organisée en 2e (rencontre avec un témoin, moment de recueillement)
  • les moments d’échange lors des journées d’accueil
  • fête des morts, avec un autel « à la mexicaine » échanges intergénérationnels autour de la mort (et de la vie !). Les « célébrations » en lien avec nos thématiques d’année (ex : nous sommes tous des migrants », « dis-moi quelle est ta soif »…
  • analyse actualisée du chemin de croix par les élèves du 1er degré différencié, accompagnés de personnes handicapées mentales.
  • les retraites du 3e degré, les récollections du 2e degré, les célébrations
  • célébration d’ouverture de l’année scolaire
  • les « célébrations » en lien avec nos thématiques d’année (ex : nous sommes tous des migrants », « dis-moi quelle est ta soif »…
  • l’expérience de la journée du « sens de la vie » (pour les 4e années)
  • les célébrations organisées ponctuellement (Saint-Nicolas, proclamation des rhétos…), les retraites spirituelles en 5e année
retour en haut haut

Divers

  • le « retour » enthousiaste des élèves ou des personnes qui ont reçu mes élèves.
  • la pastorale se vit, elle n’est pas portée par un groupe identifiable, même si l’une ou l’autre personne suscite la réflexion. Ce sont les projets mis en place qui font la pastorale et donc, pour chacun d’eux, des personnes différentes qui s’y impliquent.
  • La chaleur humaine dégagée, Les actes engagés de nos élèves, leur valorisation. Des souvenirs ensemble, créer des moments heureux.
  • le festival des courts-métrages « 99 ballons pour Vega ».
  • la qualité de l’info auprès des élèves (rencontre avec des témoins, réflexion et création d’affiches…)
  • des sourires, des mercis, une reconnaissance tacite ou non.
  • les ouvertures culturelles (théâtre/musique engagés), les actions de solidarité menées avec les jeunes, les rencontres avec des personnes inspirantes, équipe qui se diversifie = TB, projets : récolte de vivres, de biens, dans un esprit collectif, créatif (construire un pont en boîtes de lait…)
  • exposition de photos d’élèves et d’enseignants autour d’une thématique (l’eau, renaître…)
  • l’année où on a fait une journée « folle » pour tous les élèves, ce fut chouette comme journée (témoins, activités différentes…). Les collègues ont embrayé.
  • moments d’émotion avec les élèves
  • accompagnement au décès d’une collègue-amie (dans le coma toute l’année dernière)
retour en haut haut